Parapharmacie : et si on se soignait différemment ?!

Les années 2010-2020 ne marqueraient-elles pas une sorte de rupture dans notre manière de « consommer » les médicaments ?
L’avènement du ‘Bio’ ne serait-il pas compatible avec la notion de soins en général et les médicaments et produits pharmaceutiques en particulier ?
En d’autres termes, ne serait-il pas possible de laisser un peu de côté la chimie stricto-sensu au profit des vertus médicinales – voire carrément thérapeutiques – des éléments et principes actifs naturels qui ‘fleurissent’ et foisonnent tout autour de nous ?
Il semblerait bien que si ou, que tout du moins, de plus en plus de personnes se sentant concernées par leur santé et les moyens de l’entretenir en soient bel et bien convaincues…
Et si elles avaient raison ?!
Sans toutefois tomber dans l’ésotérisme, les incantations douteuses et les remèdes de sorcières, l’histoire des hommes, des cultures et, plus proche de nous peut-être, la sagesse populaire (et de nos grands-mères !) sont faites de bons nombres de cas de (petites) médications par les plantes ou autres principes de « connaissances ancestrales » ayant très largement fait leurs preuves !
Sous cet angle, on comprend mieux le succès des traitements alternatifs mettant en avant des produits pharmaceutiques naturels – tels que l’homéopathie, la phytothérapie, l’aromathérapie, l’apithérapie ou la naturopathie au sens large – et la montée en puissance de la parapharmacie plus globalement.

Médecine(s) naturelle(s) et avènement de la parapharmacie

On assiste depuis quelques années à un retour aux sources et au recours à des méthodes plus douces pour le corps.
Le « besoin » de santé a redonné le goût des plantes et de leurs vertus thérapeutiques naturelles et saines, dont les diverses propriétés sont de longues dates exploitées aux quatre coins du monde.
A contrario de l’allopathie (médecine conventionnelle) qui dans la plupart des cas se base sur la prescription de médicaments classiques de synthèse, les médecines douces telles que l’homéopathie (la plus connue à ce jour) reposent quant à elles sur l’emploi de médicaments faiblement dosés mais surtout élaborés à partir des molécules présentes dans les plantes.
Toutes ces médecines, dites de terrain, se retrouvent aujourd’hui en parapharmacie et, par extension, parapharmacie en ligne.
Cette dernière a le mérite de contribuer à la démocratisation des thérapies naturelles telles que la phytothérapie, l’aromathérapie, l’apithérapie, les fleurs de Bach… grâce à sa mise en avant sur internet et toutes les informations qu’il est dorénavant possible de glaner
Ces thérapies, riches de leurs produits composés d’actifs naturels, visent à rétablir le plus en douceur possible l’équilibre de l’organisme.
Que ce soit en tisanes, sous forme de gélules ou de baumes, les plantes, huiles essentielles et élixirs floraux – étant pour certains issus de l’Agriculture Biologique – contribuent à soigner les troubles du sommeil, de l’anxiété, mais aussi les problèmes de drainage quels qu’ils soient et encore beaucoup d’autres affections.
Mais attention, ces traitements médicamenteux malgré tout ne sont pas sans danger parce que naturels !
Les plantes aussi réservent leurs lots de contre-indications et potentiels effets secondaires !
Encore une fois, il est sage de demander conseils à son pharmacien avant de débuter un quelconque traitement parapharmaceutique.